Traduire un auteur "dangereux" en Roumanie: Jean Genet

Résumé : Le centenaire Jean Genet, célébré en décembre 2010, me donne l'occasion de réfléchir à la traduction de cet auteur dans mon pays, avant et après décembre 1989. Méconnu, évité même pendant le régime totalitaire, par une censure qui imposait des auteurs et des ouvrages " sur la ligne ", Genet s'est fait connaître après la chute de la dictature, par des traductions où la relation langue-traduction se trouve plutôt sous le signe d'une cohabitation. Ma contribution se propose de se pencher sur trois types de textes, à savoir : un texte dramatique (Les Bonnes), un texte en prose (Journal du voleur) et des essais et entretiens (l'Ennemi déclaré), dont la traduction en roumain, ces derniers temps, représente une belle réussite, malgré les quelques " conflits " survenus. Vecteur important de la réception en Roumanie - dans le monde du spectacle, mais aussi à l'université et au niveau d'un lectorat divers -, la traduction est une voie privilégiée, qui parfois stimule les goûts du public et l'évolution des mentalités.
Document type :
Conference papers
Complete list of metadatas

Cited literature [6 references]  Display  Hide  Download

https://hal-confremo.archives-ouvertes.fr/hal-00591025
Contributor : Carine Moughayar <>
Submitted on : Tuesday, May 10, 2011 - 8:20:05 AM
Last modification on : Thursday, February 7, 2019 - 3:58:56 PM
Long-term archiving on : Thursday, August 11, 2011 - 2:39:31 AM

Files

2010_LIAISONS_DANGEUREUSES_BEY...
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00591025, version 1

Collections

Citation

Steiciuc Elena Brandusa. Traduire un auteur "dangereux" en Roumanie: Jean Genet. Les liaisons dangereuses: Langues, traduction, interprétation, Dec 2010, Beyrouth, Liban. p. 165 - 172. ⟨hal-00591025⟩

Share

Metrics

Record views

221

Files downloads

308