Dangereuses? Plutôt poétiques

Résumé : Je crois sincèrement que, dans ce monde globalisé, le grand danger qui quette le traducteur c'est la solitude. La solitude, cela veut dire que la formation continue du traducteur (qui doit durer toute sa vie) dépend exclusivement de lui-même, mais également que sa stabilité émotionnelle risque d'être mise en danger. Traduire de la littérature, et surtout de la grande littérature, lui permet de dialoguer avec les esprits les plus éclairés de l'humanité et de vivre dans des mondes qui n'ont rien à voir avec le monde réel mais qui lui offrent une évasion bienvenue.
Type de document :
Communication dans un congrès
Les liaisons dangereuses: Langues, traduction, interprétation, Dec 2010, Beyrouth, Liban. p. 43 - 48, 2011, Collection Sources- Cibles
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [2 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-confremo.archives-ouvertes.fr/hal-00592766
Contributeur : Carine Moughayar <>
Soumis le : vendredi 13 mai 2011 - 10:10:49
Dernière modification le : vendredi 13 mai 2011 - 13:40:39
Document(s) archivé(s) le : dimanche 14 août 2011 - 02:47:34

Fichiers

Miguel_Saenz_-_Colloque_Beyrou...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00592766, version 1

Collections

Citation

Miguel Sáenz. Dangereuses? Plutôt poétiques. Les liaisons dangereuses: Langues, traduction, interprétation, Dec 2010, Beyrouth, Liban. p. 43 - 48, 2011, Collection Sources- Cibles. 〈hal-00592766〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

186

Téléchargements de fichiers

128